Cours de cuisine familial au lycée hôtelier de Granville

Dans la famille, tout le monde cuisine. Avec des niveaux de connaissance et d’exigence divers, mais le même amour des bonnes choses et de la convivialité. Apprendre à concocter de nouvelles recettes et les déguster ensemble était le cadeau idéal pour les anniversaires des grands-mères de mes filles. J’ai donc contacté le Cercle culinaire de France, qui m’a proposé différents menus et dates – toujours le mercredi à 18h30 – et nous avons pu suivre un cours au lycée hôtelier Maurice Marland, à Granville. C’est le seul établissement de la Manche à proposer cette formule de cours au grand public.

Ce n’est pas donné (40 € par personne), mais l’originalité et l’intérêt de la formule sont assez convaincants. Et puis Vincent Delacour, notre charmant chef cuisinier, a fait de ces quelques heures d’apprentissage un régal, dans tous les sens du terme !

Pour compléter notre petit groupe de 3 générations réunies (2 ados, 2 quadras, 2 sexas), 5 autres personnes étaient là, dont quelques habitués. Bonne ambiance, bon esprit, même curiosité, même envie de partage, les ingrédients d’un bon moment étaient réunis.

Au menu, 🍴
Bisque de langoustine froide, chantilly parfumée au combawa
Tarte basquaise au piment d’Espelette, jeunes pousses de mesclun

En découvrant la cuisine XXL, la batterie, les grands fourneaux… on perçoit immédiatement l’environnement professionnel, un peu intimidant. Mais la vue des produits qui attendent nos petites mains rassure d’emblée. Tomates, poivrons, oignons, ail, œufs… tout est là, sagement organisé sur l’inox, prêt à l’emploi. Alléchant, familier, accessible. Ouf ! Il semblerait que la technicité soit à notre portée.

Vincent nous explique l’ordre des choses, nous montre comment décortiquer une queue de langoustine, tailler les carottes et oignons en mirepoix, filtrer le fumet, etc. À chaque nouvelle opération, chacun de nous met en pratique les gestes appris, sous son œil bienveillant. Après quelques ajustements et conseils avisés, le réflexe s’acquiert, on prend une assurance qui donne envie de continuer, de peaufiner…

PicMonkey CollagePicMonkey Collage1
Très pédagogue (c’est son métier !), le chef nous délivre ses astuces et répond à toutes nos questions. On découvre qu’un couteau peut être très rapide et sans danger pour les doigts, qu’il faut glacer le fumet à l’eau froide pour « préserver les échanges de saveurs », qu’on peut congeler des blancs d’œufs, et mille et un détails utiles et fascinants. On apprend à mouler une quenelle de chantilly à la cuiller, foncer un cercle pour préparer la tarte, pincer la pâte sur le bord pour la décorer…

PicMonkey Collage2
Au bout de près de 3h, il est grand temps de passer à table. Les appétits sont aussi aiguisés que les couteaux qu’on vient de laver. Pendant qu’on s’affaire tous à dresser les verrines et mettre le couvert, Vincent ouvre de bonnes bouteilles. Les premières cuillérées du coulis de langoustines déclenchent des salves de « hummmm ». La tarte basquaise fera elle aussi l’unanimité de nos palais.

PicMonkey Collage3
Ce soir-là, pour nous, je peux le dire, le dîner était parfait ! 😃

Pratique :
Cercle culinaire de France : bons cadeaux et cours à la carte
Infos au 02 99 31 45 45 et sur cercleculinaire.com

⭐ Sandra, fan de la Manche ⭐

Randonnée le long de la baie du Mont Saint-Michel

Le mois de mai et ses longs week-ends sont idéals pour randonner sur les côtes de la Manche. En ce dimanche de Pentecôte ensoleillé, mes amies et moi avons choisi d’explorer une partie du sentier littoral, aussi appelé « le chemin des douaniers ». Récit d’une balade dépaysante, de Carolles à la cabane Vauban.

La côte de la Baie du Mont Saint-Michel, qui joint la « Merveille de l’Occident » à Granville, est parsemée de petites stations balnéaires pleines de charme. Sous nos yeux, défilent de grandes villas normandes, plus belles les unes que les autres. Ici, règne une atmosphère de vacances.

Nous choisissons la plage de Carolles comme point de départ. Le rivage est déjà plein de vie et les plus courageux ont enfilé leur maillot de bain.
photo 1

Lunettes de soleil sur le nez, pleines d’entrain, nous prenons de la hauteur jusqu’au premier point de vue. Tout là-bas, on aperçoit les côtes bretonnes, Cancale… et de l’autre côté, on devine les îles Chausey et la pointe granvillaise. Un peu de courage ! Il faut encore avancer pour découvrir la silhouette du Mont Saint-Michel.

photo 2

Les amateurs de parapente sont de sortie et s’envolent un par un devant un public ébahi. Ils tournoient au-dessus de l’eau étincelante comme des oiseaux, en toute liberté.

photo 3

Nous avançons sur le chemin, croisant d’autres curieux venus profiter de la vue. Il fait chaud mais la fraîcheur de l’air marin vient apaiser nos visages.  Soudain, des rires d’enfants : ils jouent au loin sur la petite crique de galets.

photo 4

Bientôt, un panneau nous indique la cabane Vauban. Le ciel est dégagé, et la merveille se dresse devant nous. Nous restons là un bon moment, savourant chaque parcelle de ce joli tableau.

photo 5 photo 6

** Marion, Fan de la Manche ! **

🎶 Jazz sous les pommiers 2016, un très bon cru !

Cette année encore, je n’ai pas manqué le festival Jazz sous les pommiers à Coutances. Des concerts de grande qualité. Encore et toujours de magnifiques découvertes. Un son d’une extrême précision. Un public généreux. Des artistes touchés et touchants. Une abondante jeunesse.
Une ambiance très très festive. Une météo magnifique. Et parait-il…Un record de fréquentation pour une année historique !

Moi, je suis allée écouter deux artistes qui m’ont fait voyager loin, très loin… Le très sympathique Blick Bassy et la charmante Leyla Mc Calla. A mon avis, on n’a pas fini d’en entendre parler d’eux !

★ C’était magique ★  Et vous, vous y étiez ?

DSC_8894
A l’année prochaine jazz !

signature-lucie-600x600px

Et voici quelques photos de Léon, Fan de la Manche qui a aussi participé au Festival :

PicMonkey Collage

« Rout’Art 50 » : portes ouvertes des ateliers d’artistes, c’est ce week-end !

Du 14 au 16 mai, rendez-vous dans la Manche pour la 4e édition de Rout’art 50 ! Les artistes vous ouvrent gratuitement les portes de leurs ateliers pour un moment de partage et d’échanges au cœur de la création. Depuis 2013, à l’initiative de trois artistes du Nord Cotentin, des artistes ouvrent leurs ateliers au public le temps d’un week-end. Aujourd’hui, peintres, sculpteurs, plasticiens, mosaïstes, graphistes, céramistes et photographes de la Manche accueillent plus de 1 200 visiteurs.

88
Ces visites sont l’occasion d’un moment privilégié de rencontre et de partage, d’échange avec les artistes qui ont à cœur de faire partager leurs techniques, leurs sources d’inspiration, leurs univers artistiques. La plupart des lieux sont exceptionnellement ouverts pendant ce week-end. Une invitation à découvrir la Manche autrement, à la rencontre des artistes qui vivent et travaillent dans le département. Laissez-vous surprendre !

Consultez le programme des ateliers à visiter, les coordonnées des artistes et les informations pratiques.

170-px-affiche-a3-routart-2

Rendez-vous ce week-end 🙂

Danièle, Fan de la Manche

1 2 29
Suivre

S’abonner à “C'est beau la Manche”