Escapade gourmande sur la côte des havres de la Manche

Dans la Manche, il y a une particularité qui n’est pas très connue : la chaine des havres. Il s’agit de 8 havres qui se succèdent tout le long de la côte ouest du département et c’est unique en France ! Un havre se forme à l’embouchure des petites rivières côtières. Il peut servir de port, comme à Regnéville-sur-mer. Dans les havres de la Manche, on trouve généralement des prés-salés qui sont recouvert lors des grandes marées.

Du Sud au nord _
Notre escapade commence au niveau du havre de la Vanlée, à Bricqueville-sur-mer, là où se trouve la route submersible. Une route traverse le pré-salé et se retrouve couverte d’eau au moment des marées hautes (quand le coefficient est assez important).

Restaurant Couleurs Saveurs à Bricqueville-sur-Mer

PicMonkey Collage
Le jeune chef, Benoît Delbasserue s’est installé dans cette maison il y a sept ans. Il propose une cuisine à base de produits frais et locaux. Les menus changent tous les mois. Il n’y a pas un choix phénoménal mais c’est justement parce que ne sont proposés que des produits frais. Au moment où j’y suis allée, j’ai pu goûter au homard de Chausey. Ensuite, le poisson, un filet de merlan, était un délice, parfaitement cuit et bien accompagné d’une purée d’aubergine et de fenouil. J’ai beaucoup aimé les petits légumes façon pickles, croquants et acides. Et le dessert, une touche d’originalité pour finir avec un mélange banane caramélisée sur lit d’avocat citronné. Le service était impeccable, souriant, attentif… Nous étions assez unanimes autour de la table : cette adresse mérite le détour !

Infos pratiques
http://couleursaveurs.unblog.fr
Tél. 02.33.61.65.62
Menus de 14,50 à 43 €

Nous avons continué vers le nord, passé le havre de Regnéville-sur-mer pour nous arrêter à Agon-Coutainville.

L’atelier du poissonnier à Agon-Coutainville

PicMonkey Collage1PicMonkey Collage2
L’ancien conseiller culinaire s’est associé au poissonnier pour proposer des rillettes de la mer, et plus encore. Installé en plein cœur de la station balnéaire, la boutique propose un rayon poissonnerie classique, un service traiteur et des conserves : rillettes, soupes, et plus récemment des recettes « tapas ». Il existe deux gammes de rillettes : les « authentiques », avec des produits souvent locaux, traités parfois de manière exotique comme le carrelet façon « mafé » ou encore le Thon façon « cajun » et les « gourmets » avec des produits plus luxueux : turbot au champagne, homard ou langouste… Elles sont toutes naturelles, sans conservateur. Les soupes de poissons sont particulièrement appréciées (notamment le velouté de crevettes façon « thaï »). Nouveauté que je n’ai pas encore testée : les « tapas », ce sont des mélanges encore une fois de produits locaux (bulots, moule, amande de mer) avec des touches d’ailleurs : Maroc, Sicile, pays Basque…
Les petits pots de rillettes sont des petits cadeaux sympas que l’on amène à l’apéro quand nous sommes invités chez des amis.

Informations pratiques
www.atelierdupoissonnier.com
Au magasin d’Agon-Coutainville, le lot de 4 pots de rillettes authentiques est à 20 €

Les huîtres de Blainville-sur-Mer et la bière à Bretteville-sur-Ay

PicMonkey Collage3
Juste après Agon-Coutainville, nous faisons une petite escale pour voir les parcs à huîtres à Blainville-sur-Mer. Une partie importante de la production française vient d’ici. Puis on continue notre route vers le nord. Elle passe par le havre de Gefosses pour arriver au havre de Saint-Germain-sur-Ay. Juste un peu au-dessus, à Bretteville-sur-Ay, un brasseur s’est installé et propose « les travailleurs de l’amer ». De jolies étiquettes décorent les bouteilles de 50cl de brune, blonde, blanche, spécial printemps ou Noël.


La Cotentine Moderne dans le havre de Saint-Germain-sur-Ay

PicMonkey Collage4
Stéphanie Maubé est une éleveuse d’agneaux de pré-salé. Elle s’intéresse particulièrement au mouton de l’Avranchin, une race locale ancienne. Elle a diversifié son activité parce qu’elle aime garder le contact avec les gens. Pendant l’été, l’agricultrice propose une découverte du havre pour découvrir la vie du troupeau, les plantes comestibles, l’histoire du havre… Ces visites ont lieu le mercredi et le dimanche à 14h30 en juillet et août. Stéphanie propose aussi depuis peu des infusions et thés, avec des plantes issues des paysages qu’elle traverse régulièrement. Mes préférées : l’infusion pastorale qui contient des notes de menthe sauvage, et « l’esprit du bélier noir », un thé fumé avec du caractère et des algues noires…

Informations pratiques
www.lacotentinemoderne.fr
Visites et gouter (1h30 de marche et 1h de gouter) à 6 € pour les adultes et 4 € pour les enfants.
Tél. 06 60 72 18 52

Notre escapade s’arrête là, nous n’irons pas jusqu’aux 2 derniers havres cette fois-ci mais il y a là encore de jolies découvertes gourmandes (la célèbre Maison du biscuit notamment !).

 

signature-sophie-600x600px

1 commentaire

  1. Pingback: Les grandes marées dans la Manche : Top 5 des lieux pour en profiter !

Laisser un commentaire

Suivre

S’abonner à “C'est beau la Manche”