J’ai testé : la descente dans les grottes de Jobourg !

photo-1

Un alignement de chaussures de randonnée dans l’herbe, ce n’est pas banal, mais nul doute c’est ici le point de rendez-vous pour notre balade du jour !
« Montrez voir vos semelles » nous dit un des guides gentiment, nous nous exécutons et passons le test haut la main : nos chaussures accrocheront les rochers. Pour ceux qui ne sont pas chaussés correctement, l’association « A la découverte de la Hague » propose une jolie collection de chaussures de randonnées de toutes tailles ! On s’équipe de harnais et c’est parti pour l’aventure.

collage-1

Le groupe fait quelques pas depuis le parking du Nez de Jobourg, jusqu’à la naissance du sentier des douaniers et Yves Cottebrune prend la parole pour nous accueillir et expliquer le déroulement de l’après-midi. Nous allons descendre jusqu’au pied des falaises et partir à la découverte de quatre grottes. Certains passages, nécessiteront de s’encorder et nous serons toujours encadrés des guides pour les passages un peu plus délicats. Échange de regards et de sourires complices, j’avale ma salive, je prie pour ne pas avoir le vertige ! 🙂
Dans la descente des Ratournettes, je n’en mène pas large mais la vue sur la mer, les rochers et le Nez est magnifique. Première halte au cœur des bruyères rousses, pour une première petite descente en rappel.

collage-2collage-3

Au pied des falaises, la progression n’est pas évidente. Il faut s’adapter aux rochers, veiller à poser ses pas correctement et faire attention aux glissades car certains passages sont humides. La mer est encore assez haute et il nous faut grimper à certains endroits et en enjamber d’autres. Chaque fois les explications sont claires et l’assistance des guides très rassurantes. La bonne humeur est au rendez-vous !

collage-4

Et puis nous arrivons près des grottes : Le Trou aux Fées, la Grotte aux lions, la Petite et la Grande Église. Dans l’obscurité de l’une d’elle, les pieds dans les galets mouillés, accroupis, nous écoutons des histoires de contrebande ainsi que des légendes haguaises. Puis Yves nous emmène encore plus loin, dans une cavité recouverte d’un lichen doré. Les parois étincellent à la faible lumière frontale. Nous sommes ébahis et enchantés comme des jeunes enfants.

collage-5

Un petite pause collation pour reprendre des forces et il nous faut revenir après cette découverte inoubliable : une manière de s’imprégner de la Hague autrement en fait… Remonter jusqu’au point de départ demande du courage car la première partie de la randonnée est tout de même physique. Mais cela vaut vraiment le détour, nous avons été emballés par cette activité et je vous conseille vraiment de l’expérimenter à votre tour.

Ce que j’ai apprécié :

✘ Le professionnalisme de guides bénévoles, formés d’ailleurs aux premiers secours. Ils assurent chaque étape de l’activité et pour chaque passage difficile, un guide vous aide à partir et un autre vous réceptionne : impossible de se louper 🙂
✘ Mousquetons, cordes, harnais : la sécurité est là. La prestation est accessible d’ailleurs aux enfants.
✘ Les commentaires et explications des guides permettent de comprendre l’identité d’un territoire passionnant, la mentalité des gens de la Hague, leurs traditions…

Ce qu’il faut savoir :

✘ Il faut être en bonne condition physique mais pas besoin d’être un sportif de haut niveau
✘ Il faut de bonnes chaussures
✘ La sortie dure 5 heures
✘ Prévoyez un en-cas et de l’eau dans votre sac à dos, car cette rando creuse et il faut de l’énergie pour remonter !
✘ La sortie n’est pas réalisable toute l’année par respect pour la nidification des oiseaux
✘ L’accès au sentier des « Ratournettes », est interdit de façon permanente pour le public non encadré
✘ 5 € / adulte et 2,50 € / enfant de 10 à 16 ans

⭐ Infos et réservations ⭐
Contact : Yves COTTEBRUNE
Tél : 02 33 53 86 12 ou 06 12 42 86 97
aladecouvertedelahague@gmail.com
www.aladecouvertedelahague.fr

signature-claire-600x600px

Laisser un commentaire

Suivre

S’abonner à “C'est beau la Manche”