Tag Archives: carentan

[#FanDeLaManche] Zoom sur les richesses de Carentan

Située au cœur des Marais du Cotentin, Carentan est une commune très riche en visites diverses et variées. Suivez nous et embarquez pour un petit tour de la ville. C’est parti !

En premier lieu, nous avons visité l’Église Notre-Dame. Cet édifice de style roman en impose de par sa taille. À l’intérieur, vous pourrez trouver de magnifiques tableaux, de belles statues mais aussi un vitrail dédié aux parachutistes de Sainte-Mère Église. A savoir, tout près de l’église se trouve l’Hôtel de Dey, lieu où séjourna Honoré de Balzac en 1876 et y écrivit une nouvelle « Le Réquisitionnaire ».

Lire la suite

D-DAY70 en vidéo : Échappée belle entre Carentan et Saint-Lô

Bonjour les amoureux de la Manche,

Le programme de la vidéo du jour est chargé… et sportif : on va faire du vélo ! Alors c’est parti pour une échappée belle de Carentan à Saint-Lô sur la véloroute qui va des plages du Débarquement jusqu’au Mont Saint-Michel avec :

> une halte au Normandy Tank Museum
> une visite guidée de Saint-Lô

En piste !

Lire la suite

#J5 : Echappée belle entre Carentan et Saint-Lô !

Aujourd’hui, le programme de la journée est HYPER chargé : on a décidé de faire du sport ! Alors nous allons vous faire partager les meilleurs moments de notre échappée belle à vélo entre Saint-Lô et Carentan en images et heure par heure s’il vous plaît ! Let’sGoGOoo !

> 9h : Arrivée à Carentan et prise en main de nos bolides du jour !

vélo

> 10h : Petite halte à l’Office de Tourisme de Carentan pour faire le plein… de bons conseils !

ot

> 11h : Visite du Normandy Tank Museum à Catz… Une collection impressionnante de Chars, Tanks et objets en tout genre de la Seconde Guerre Mondiale !

Découvrez toutes les photos ici !

> 12h : On pédale, on pédale ! On est sur la Véloroute qui va des Plages du Débarquement jusqu’au Mont Saint-Michel ! Je vous rassure, on ne va pas faire tout l’itinéraire 🙂 !

vélo2

> 13h : Un peu de repos et un petit pique-nique improvisé !

pique

> 14h : Attention les yeux, ça devient sérieux… des journalistes de France 3 nous attendent pour une petite interview ! Je vous conseille de regarder France 3 ce week-end, vous verrez surement nos 2 têtes !

fr3

> 15h : Visite guidée de Saint-Lô, ville complètement détruite pendant les bombardements, avec Jason notre guide de l’office de Tourisme de Saint-Lô Agglo !

jason

> 16h : Suite de la visite de Saint-Lô avec l’église Notre-Dame

saint lo

> 17h : fin de la découverte de Saint-lô, direction Avranches pour notre dernière étape sur la Voie de la Liberté ! Rendez-vous demain pour suivre nos dernières aventures… des surprises seront au rendez-vous !

Cédric-en-600x200-px

> Clin d’oeil histoire avec les Archives de la Manche : Carentan

Entre le 10 et le 15 juin 1944, les parachutistes américains affrontent à Carentan les troupes allemandes qui ont reçu l’ordre de tenir la ville coûte que coûte. La libération de Carentan permet de consolider la tête de pont alliée et autorise la progression des troupes américaines vers Cherbourg.

Voici comment Stephen Ambrose, l’auteur de Band of brother’s, le célèbre ouvrage adapté pour la télévision par Steven Spielberg et Tom Hanks, évoque la bataille de Carentan :
« Ce 10 juin 1944, des éléments de la 29e division d’infanterie et de la 101e division aéroportée ont fait leur jonction au nord-est de Carentan, dans les environs de Brévands. La tête de pont était désormais bien établie, mais pour pouvoir avancer vers l’intérieur, il était indispensable de chasser les Allemands de Carentan. La progression des troupes américaines était fortement ralentie par le manque d’artillerie et de blindés, la valeur et la détermination de l’ennemi, la présence des haies. […] C’était le pire endroit pour mener une offensive terrestre ; cela revenait à s’emparer d’une ville maison par maison, à attaquer un réseau de tranchées digne de la Grande Guerre ; mais il fallait en passer par là.
Le général Collins avait lancé le VIIe corps vers le nord, en direction de Cherbourg (le plus grand port de Normandie, et donc un objectif stratégique majeur) […] mais il ne fallait pas s’attendre à de rapides progrès tant que le goulet d’étranglement de Carentan n’aurait pas sauté. Une mission qui incombait à la 101e division aéroportée »
Frères d’armes : compagnie E, 506e régiment d’infanterie parachutiste, 101e division aéroportée : du débarquement en Normandie au nid d’aigle de Hitler / AMBROSE, Stephen E. ; DESCHAMPS, Alain (Trad.). Paris ; Albin Michel ; 2002, p. 101-123.

article_9_carentan2Troupe de soldats américains patrouillant dans une rue de Carentan, 12 juin 1944
(CG50, Archives de la Manche, 13 Num 3)

article_9_carentan3

 Un groupe de parachutistes américains dans une rue de Carentan
(CG50, Archives de la Manche, 13 Num 1664)

Zoom sur Saint-Lô…

Les Alliés pratiquent en Normandie des bombardements systématiques de sites stratégiques : voies ferrées, routes, usines et villes. Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe occidentale, espère ainsi paralyser les troupes allemandes et limiter les pertes dans les unités débarquées. À partir du 6 juin au soir, et jusqu’à sa libération le 18 juillet, Saint-Lô est particulièrement touchée. On y dénombre près de 450 victimes et entre 70 et 90 % des immeubles détruits ou gravement endommagés. Ce triste bilan vaudra à la cité préfectorale le surnom de « capitale des ruines » (Samuel Beckett).

> Découvrez les photos de Saint-Lô avant :

Saint-Lô avant / après

Et après …

PicMonkey Collage2

Les archives

Suivre

S’abonner à “C'est beau la Manche”